L’UD CGT Paris regroupe tous les syndicats CGT de Paris, quelle que soit leur profession. Si vous souhaitez un rendez-vous ou un renseignement, vous pouvez contacter l’Union Locale de l’arrondissement dans lequel se trouve votre entreprise ou contacter l’UD CGT Paris : 85, rue Charlot 75 140 Paris cedex 03 Paris tél : 01 44 78 53 31, accueil@cgtparis.fr

Accueil > Droits des salariés > Valls veut passer en force sur le travail dominical

Valls veut passer en force sur le travail dominical

mercredi 10 septembre 2014

En cette rentrée, le gouvernement annonce vouloir légiférer par ordonnance pour permettre l’ouverture des magasins le dimanche. Le CLIC-P est totalement opposé au principe même de ce projet de loi, taillé sur mesure pour les grands magasins parisiens du boulevard Haussmann qui réclament depuis des années leur passage en zone touristique.

A l’inverse de ce qu’affirme Manuel Valls, une telle décision serait totalement inutile aussi bien en termes de créations d’emplois qu’économiquement. Ce ne sont pas les prétendus 500 postes que le PDG des Galeries Lafayette promet de créer, s’il peut ouvrir tous les dimanches, qui vont résoudre le problème des 5 millions de chômeurs dans notre pays ! Surtout, des emplois, au demeurant en CDD, et/ou à temps partiel.
Dans ce calcul on oublie la destruction des emplois dans les TPE du commerce et n’oublions pas que l’argent dépensé à tel endroit ne le sera pas ailleurs !

La France ne peut pas avoir comme seul moteur économique et unique projet de société de faire de Paris « une ville qui ne s’arrête jamais », un gigantesque centre commercial à ciel ouvert, un parc de loisir pour les touristes. N’oublions pas que Paris est déjà la première ville touristique du monde !

Ce n’est pas en faisant les poches des touristes que la France retrouvera de la croissance.

Le 24 juin dernier, à l’appel des organisations du CLIC-P, 600 employés des grands magasins s’étaient mobilisés face à la menace de généralisation de l’ouverture des magasins le dimanche. En procédant par ordonnance, le gouvernement veut passer outre l’opposition des salariés et de leurs représentants.

Nous ne les laisserons pas faire !

CGT commerce et services, Fait à Paris, le 3 septembre 2014