L’UD CGT Paris regroupe tous les syndicats CGT de Paris, quelle que soit leur profession. Si vous souhaitez un rendez-vous ou un renseignement, vous pouvez contacter l’Union Locale de l’arrondissement dans lequel se trouve votre entreprise ou contacter l’UD CGT Paris : 85, rue Charlot 75 140 Paris cedex 03 Paris tél : 01 44 78 53 31, accueil@cgtparis.fr

19 juin : journée de mobilisation des travailleurs précaires et privés d’emploi

RASSEMBLEMENT 4 rue Traversière 75012 Paris à 13H30  Conseil (...)

lundi 19 juin 2017

Quand l’UNÉDIC a été fondée en 1958, son but était d’assurer à tous les privés d’emploi un revenu de remplacement proche du salaire perdu. Le principe est au départ le même que celui de la Sécurité Sociale ; celui de la solidarité entre les travailleurs. Une partie de tous les salaires  les cotisations sociales  est mutualisée pour remplir les caisses et subvenir aux besoins des travailleurs et de leur famille.
Les patrons n’en ont jamais voulu et ont toujours combattu notre modèle de protection sociale, le jugeant trop onéreux ou archaïque.
La propagande patronale fait apparaître les cotisations sociales comme des « charges » gênant le développement économique  en réalité leur profit  alors qu’il s’agit d’une autre forme de salaire – indirect, socialisé – à partir des richesses crées par les travailleurs dans l’entreprise.
Les efforts sont toujours faits par les mêmes : quand le chômage baisse, le patronat obtient une baisse des cotisations et quand le chômage repart à la hausse, il exige une baisse de l’indemnisation !
Il est grand temps de briser cette spirale infernale, et d’obtenir enfin un revenu de remplacement à 80 % du salaire antérieur, avec un minimum de 80 % du SMIC, revendiqué par la CGT à 1800 € brut !
Dès le 19 juin, mobilisons-nous devant nos agences Pole Emploi, le jour où le Conseil d’administration de l’UNEDIC se réunit pour débattre de l’augmentation ou non des indemnités chômage !
D’ores et déjà préparons-nous pour la riposte face au projet Macron de remplacer l’assurance chômage par un minimum social même pas équivalent au RSA !
De même nous refusons cette charité des revenus universels et autres, qui menacent la Sécurité sociale et son principe de solidarité entre tous les travailleurs actifs et retraités, salariés et privés d’emploi.
Nous appelons les travailleurs privés d’emploi et précaires à entrer dans la lutte avec l’ensemble des travailleurs pour une 5 ème branche chômage de la Sécu, gérée et financée par les travailleurs eux-mêmes !
JOURNÉE de MOBILISATION le 19 JUIN !
RASSEMBLEMENT 4 rue Traversière 75012 Paris à 13H30
 Conseil d’Administration de l’UNÉDIC - ASSURANCE CHÔMAGE 

19 juin : journée de mobilisation des travailleurs précaires et privés d’emploi